Des faits aux rumeurs ....

> > > Des faits aux rumeurs ....
Middas 13 Plantaison,
Faneracine, Bois de Grath,

La matinée agréablement pluvieuse, selon les Bosmers, se déroule paisiblement sous les cieux grisâtres zébrés d'éclairs explosifs, aussi bien dans la rétine qu'au tréfonds de l’ouïe. Galolion le palefrenier, bouchonnant un étalon baie, discute le bout de gras en compagnie de Diredelas, tous deux observent avec un intérêt goguenard en direction d'une cosse dans laquelle le nouveau résidant dépose son paquetage.




« Elle a apporté beaucoup de réserves. »
« Mais non, ce ne sont pas ses prochains repas, ce sont ses esclaves, tu le sais bien les Dunmers ont des Khajiits et des Argoniens asservis. » Répond le maître des écuries d'un air docte qui exprime aussi son mépris pour de telles coutumes.
« Tu es certain... ça ressemble quand même bien à un chat noir et à un gros lézard, d'ailleurs ça me fait penser à un Alit. »

Ils s'arrêtent tous deux de parler, étudiant longuement le chat noir dans son panier, posé devant l'entrée, et le Guar blanc, au regard torve, la selle encore encombrée de paquetages divers.

« Des esclaves je te dis.... !! » Galolion crache par terre avec mépris. « Maudites coutumes barbares ! »
Il était tard quand un khajiit déambulait à travers les chemins boisés des alentours du grand arbre de Faneracine. Sous les astres nocturnes filaient quelques éclats pales tel des rayons de lumières apportant que plus d'éclat à la robe blanche du khajiit.

-La cosse est quelque-part ici Rahj...Parmi ses racines...Le khajiit se souvient.

Rahj maugréa dans un grognement sourd.

-Ho arrête de raler, il doit la suivre, puis il n'a pas terminé ses enseignements...Ji'Rayah sait bien qu'il préférait se dorer la fourrure sur l'ile de Seatonia...Mais on dirait que les Dieux l'ont decidé autrement...Ha...

Le félin redressant un regard sur la cosse qui lui faisait face, ota sa capuche la laissant retomber en bas de sa nuque.

-Ji'Rayah pense que c'est celle-ci...Esperons qu'elle soit là, attends ici Rahj...

Et le senche se laissa retomber lourdement sur le sol herbeux dans un soupir de mécontentement, alors s'avançait dans l'obscurité le khajiit, remontant le sentier jusque la demeure graht.

Lien vers le message

Utilisez les codes suivant pour partager le message sur un forum ou un site.